L’Aujourd’hui de Dieu

Les premiers chapitres de Luc sont consacrés à la naissance et à la préparation de Jésus au ministère terrestre.

Au chapitre 4, Luc en vient au ministère de Jésus en Galilée.

Il souligne avant toute chose que Jésus est rempli de la puissance du Saint-Esprit et que sa réputation s’est répandue dans la région, qu’il enseigne dans les synagogues et qu’il est glorifié par tous.

1 L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, Car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance ; 2 Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu ; Pour consoler tous les affligés ; 3 Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire.

4 Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. 15 Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous. 16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, 17 et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit : 18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, 19 Pour publier une année de grâce du Seigneur. 20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. 21 Alors il commença à leur dire: Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. 22 Et tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient: N’est-ce pas le fils de Joseph? 23 Jésus leur dit : Sans doute vous m’appliquerez ce proverbe : Médecin, guéris-toi toi-même; et vous me direz : Fais ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capernaüm. 24 Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie. 25 Je vous le dis en vérité : il y avait plusieurs veuves en Israël du temps d’Élie, lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu’il y eut une grande famine sur toute la terre ; 26 et cependant Élie ne fut envoyé vers aucune d’elles, si ce n’est vers une femme veuve, à Sarepta, dans le pays de Sidon. 27 Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d’Élisée, le prophète; et cependant aucun d’eux ne fut purifié, si ce n’est Naaman le Syrien. 28 Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces choses. 29 Et s’étant levés, ils le chassèrent de la ville, et le menèrent jusqu’au sommet de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, afin de le précipiter en bas. 30 Mais Jésus, passant au milieu d’eux, s’en alla.

54 S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient : D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? n’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? 56 et ses soeurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? 57 Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité.

Maintenant, ou aujourd’hui, Jésus se rend à la synagogue de Nazareth, la ville où il a passé son enfance avec ses parents, ses frères et ses sœurs, où il a appris le métier de charpentier avec son père. Jésus est connu pour être l’un d’entre eux, comme eux.

Mais voilà, si Jésus est l’un d’entre eux selon la chair, il ne l’est pas selon l’Esprit car Jésus est bien différent et c’est ce qu’ils vont apprendre aujourd’hui.

Jésus entre dans la synagogue le jour du Shabbat, comme n’importe quel juif. Et comme n’importe quel juif, il peut prendre la parole.

Mais comme nous allons le voir, les choses vont se passer différemment que dans les autres villes, que dans les autres synagogues.

Nous savons tous que Dieu fait toujours les choses à la perfection pour accomplir son plan divin.

Et voici l’accomplissement du plan divin. Jésus se lève dans la synagogue, selon une coutume établie depuis des siècles, pour faire la lecture. Et quel est le livre qui lui est remis ? C’est le livre du prophète Esaïe.

 

Contactez/suivez-nous

Ici, un bref aparté est à faire. Les synagogues avaient des rouleaux de la Torah, des petits prophètes, des Psaumes et d’Esaïe. Dans la tradition synagogale du 1er siècle, une lecture de la Torah était faite à laquelle un passage d’un livre des prophètes faisait écho. Ici, dans Luc, seul un texte du prophète est lu. Jésus devient la source en personne et aucun texte fondateur n’est dès lors nécessaire.

Jésus déroule le rouleau et trouve ce passage où il est écrit « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. »

Puis Jésus roule le livre, le remet au serviteur et va s’asseoir. Les regards sont fixés sur lui, une attente est palpable car sa renommée le précède.

En effet, Jésus ajoute alors qu’il s’assoit « Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. »

Les gens qui sont dans la synagogue ont entendu parler des prodiges qu’il a faits à Capernaüm et ils s’attendent à quelque chose et les regards sont toujours fixés sur lui. Alors, lorsqu’il dit que cette parole est accomplie, ils attendent la suite.

C’est dans sa patrie, dans sa ville, que Jésus annonce l’accomplissement de la prophétie d’Esaïe.

L’aujourd’hui de Dieu se manifeste dans la synagogue de Nazareth. La prophétie messianique est lue par Jésus. Il est l’accomplissement de la prophétie donnée par Dieu.

L’aujourd’hui de Dieu se manifeste auprès de ceux qui ont connu Jésus depuis son enfance.

  • Mais que dit cette prophétie, en fait ?

Elle dit « il m’a oint » (ou désigné), « il m’a envoyé pour guérir » et « il m’a envoyé pour proclamer ». C’est ici, que la mission et la prédication de Jésus sont annoncées. C’est en Jésus que l’intervention divine est devenue réalité.

D’ores et déjà, Jésus annonce qu’il est l’envoyé de Dieu. Cette mission est d’ailleurs reprise dans l’Evangile selon Jean à maintes reprises.

  • Toutefois Jésus omet de lire intégralement le texte d’Esaïe.

En effet, le texte d’Esaïe dit « Pour publier une année de grâce de l’Éternel … et un jour de vengeance de notre Dieu »

Jésus arrête sa lecture au milieu de la phrase. Jésus ne parle que de la grâce.

Dans l’aujourd’hui de Dieu, la grâce prévaut.

La vengeance de Dieu est suspendue.

Aujourd’hui, elle l’est encore. Nous sommes toujours dans l’aujourd’hui de Dieu, dans sa grâce et non dans le jugement, et ce, plus de 2000 ans après la venue de Jésus. La patience de Dieu est toujours actuelle. Le jugement est toujours en devenir.

  • Que nous dit Jésus encore aujourd’hui ?

« Dieu en effet n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde mais pour que le monde soit sauvé par Lui ». (Jean 3 :16)

Jésus annonce la grâce et suspend le jugement pour qu’un grand nombre soit sauvé.

  • Quelle est la réaction de ceux qui écoutent dans la synagogue ?

Ils sont étonnés, ne restent pas indifférent MAIS … n’est-ce pas le fils de Joseph ?

Jésus s’attend à ce qu’on lui demande d’accomplir à Nazareth les miracles qu’il a faits à Capernaüm.

Or Jésus est venu leur offrir bien plus que des miracles, il leur annonce que la prophétie d’Esaïe, connue et attendue par tout le peuple, est réalisée, il leur annonce que l’aujourd’hui de Dieu est pour eux, que Dieu les délivre et leur donne sa grâce.

Mais ils ne le comprennent pas. Ils s’attardent sur des faits physiques, visibles.

Et Jésus leur donne deux exemples de ce qu’ont accomplis les prophètes Elie et Elisée. Et le bénéfice des actes des prophètes ont été pour des personnes n’appartenant pas à Israël.

Jésus indique ici que l’aujourd’hui de Dieu s’étend à l’humanité et pas seulement à Israël.

Pour ces paroles de vérité, les habitants de Nazareth veulent le mettre à mort. Mais comme l’aujourd’hui de Dieu est présent sur la terre, nul ne peut mettre la main sur Jésus qui passe au milieu d’eux. Ils n’ont pas compris, ni admis, la grâce que Dieu voulait leur offrir. Par leur altitude, leur incompréhension, les habitants de Nazareth rejettent la grâce.

Leurs yeux sont voilés, leurs oreilles sont fermées. Ils ne peuvent ni voir ni entendre. Et cette attitude confirme une autre prophétie d’Esaïe « Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point.  Rends insensible le cœur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu’il ne voie point de ses yeux, n’entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son cœur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri. » (Es 6,9-10)

Et Jésus repart à Capernaüm où habite la mère de Simon Pierre et dit « Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu; car c’est pour cela que j’ai été envoyé. » (Lc 4,43)

Ici, un parallèle peut être fait avec le texte de Matthieu qui reprend la même histoire. Jésus est à Nazareth et enseigne dans la synagogue mais, le fait que Jésus soit issu de cette ville et que les habitants connaissent sa famille, les empêche de comprendre ce que Jésus fait et enseigne. Ils relient Jésus à sa nature humaine sans comprendre qu’il est l’envoyé de Dieu. Sa double nature ne leur est pas accessible alors qu’ils ont conscience de sa sagesse et de sa capacité à accomplir des miracles.

Jésus connaît le cœur de l’homme et il sait qu’il peut être une occasion de chute comme cela l’a été pour les habitants de Nazareth.

Jésus donne la même réponse aux disciples de Jean-Baptiste qui viennent lui demander de la part de leur Maître s’il est le Messie ou s’il faut en attendre un autre.

Jésus leur répond « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres ; et heureux celui pour qui je ne serai pas occasion de chute ». (Lc 7, 22-23)

On pourrait aussi traduire ce dernier verset « heureux celui qui ne perdra pas la foi à cause de moi ».

Jésus sait qu’il sera une occasion de chute pour bon nombre d’Israélites. Mais il sait aussi qu’il sera pour beaucoup une occasion de relèvement.

L’aujourd’hui de Dieu, la grâce, le pardon, sont annoncés depuis des siècles à Israël et lorsque la prophétie se réalise, elle ne correspond pas à l’attente qu’il s’est forgé dans son cœur.

Le Messie attendu est un roi humain, comme David. Or, David, est une préfiguration du Messie. Le roi qu’Israël attend doit les libérer du joug romain. Leur attente n’est qu’une attente terrestre alors que Jésus le Messie leur offre une espérance céleste, leur offre le Royaume de Dieu.

Jésus leur dit, le Royaume de Dieu s’est approché de vous ! Le Royaume de Dieu est au milieu de vous !

Le peuple lisait la Torah et les prophéties chaque shabbat à la synagogue mais leur compréhension demeurait voilée.

Il en a été de même pour Zachée. Les Juifs reprochent à Jésus d’être allé loger chez lui et murmurent « Il est allé loger chez un homme pécheur (Lc 19,7) Et quelle a été la réponse de Jésus : « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » (Lc 19,10) « Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison » (Lc 19,9).

L’aujourd’hui de Dieu, la grâce, le pardon, sont annoncés à Zachée, le publicain, le collecteur d’impôts malhonnête, celui que personne ne désirait fréquenter.

Il en a été de même pour un des deux brigands sur la croix. Alors qu’un des deux insultait Jésus l’autre lui répondit « Pour nous c’est justice car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes mais celui-ci n’a rien fait de mal ». Et s’adressant à Jésus, il dit « Seigneur souviens-toi de moi quand tu seras entré dans ton règne ». Jésus lui répondit : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Lc 23,43)

L’aujourd’hui de Dieu, la grâce, le pardon, sont annoncés à un malfaiteur, un criminel, celui que personne ne désirait fréquenter.

Qu’il s’agisse de Zachée ou du malfaiteur, l’aujourd’hui a eu lieu parce que Jésus a suspendu le jugement qu’annonçait la prophétie d’Esaïe.

Cependant, si ce Jugement a été suspendu pour ces deux pécheurs, il n’a pas été suspendu pour Jésus qui a porté leur jugement sur la croix. (Es 53)

L’aujourd’hui de Dieu est pour tout homme qui se tourne vers Jésus, qui croit qu’il est l’envoyé de Dieu, le Fils de Dieu.

L’aujourd’hui de Dieu est un temps de grâce dont le prix a été payé par Jésus-Christ. L’aujourd’hui de Dieu a commencé avec le ministère de Jésus et s’est poursuivi en sa mort et sa résurrection.

La colère et le jugement de Dieu ont été suspendus à la croix pour l’humanité lorsque Jésus a dit « Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Lc 23,34)  

L’aujourd’hui de Dieu réside en Jésus et il est encore d’actualité. Cet aujourd’hui, c’est le temps de la grâce, le temps de la repentance, le temps du pardon, le temps de la vie nouvelle que Jésus accorde.

C’est aussi le temps du travail à effectuer pendant qu’il fait jour, et c’est, aujourd’hui, qu’il fait jour, c’est aujourd’hui qu’il faut travailler pour annoncer que le Royaume de Dieu qui s’est approché de nous, qui est parmi nous.

Combien ont besoin de la consolation de Dieu ? Combien ont besoin de savoir qu’ils peuvent s’approcher de Dieu malgré leurs nombreux péchés? Combien ont besoin de savoir qu’ils peuvent être pardonnés ? Combien ont besoin de savoir qu’ils peuvent recommencer, avoir une vie nouvelle ? Combien ont besoin de l’amour de Dieu ?

Nous tous rassemblés ici sommes dans l’aujourd’hui de Dieu. Les saints de Dieu doivent travailler, non pour eux-mêmes mais pour Dieu.

Nous ne sommes pas dans l’attente de la prophétie puisqu’elle s’est réalisée en Jésus-Christ. De même, Jésus-Christ a donné sa vie en rançon pour nous afin que chacun d’entre nous soit, et vive, dans l’aujourd’hui de Dieu.

Bien plus, il nous a envoyé le Saint-Esprit et il dit à chacun d’entre nous « Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups » (Luc 10,3) et « comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » (Jean 20,21)

Tout comme Jésus, n’attendons pas que le monde nous saute au cou de joie en entendant la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. Non, il l’a dit lui-même, ce sont des loups qui vont nous accueillir mais à ceux qui sont choisis par Dieu, cette Bonne Nouvelle sera entendue et ceux qui l’auront entendu entreront à leur tour dans l’aujourd’hui de Dieu.

La Bonne Nouvelle ne nous a pas été donnée pour que nous la gardions précieusement au fond de notre cœur, mais pour que nous la partagions.

Sachons partager la Parole de Dieu, mais pour la partager, il faut s’en nourrir et en vivre soi-même pleinement, non selon nos désirs mais selon la volonté de Dieu.

Sachons persévérer dans le travail que Dieu nous donne. Ayons foi en sa Parole, soyons à son écoute et mettons-la en pratique.

Pour certains, ce monde les remplit de crainte mais l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ bannit toute crainte pour que l’aujourd’hui de Dieu vive en nous.

Dieu nous appelle, Dieu nous envoie et Dieu pourvoit.

Vivons l’aujourd’hui de Dieu pour la gloire de son nom.

A Dieu seul soit la gloire.

Amen.

Partager l'article

Partager sur email
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur skype
Partager sur pocket
Partager sur print
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en interligne
Afficher tous les commentaires