La croissance de la Parole de Dieu dans les cœurs

Le sujet de cette prédication m’est venu suite à la lecture d’un commentaire de Daniel Bourguet.

Le livre des Actes est l’histoire de la progression géographique de la bonne nouvelle de Jésus-Christ, de la diffusion de la Parole de Dieu, en ensuite seulement, de l’apparition de l’Eglise « physique. »

C’est conduit par le Saint-Esprit, que les Apôtres et les disciples témoignent de l’Evangile, c’est par le Saint-Esprit que l’Evangile se répand au-delà de Jérusalem.

Ici, il faut comprendre qu’il n’est pas parlé d’Eglise et de croissance de l’Eglise, mais de la propagation de l’Evangile, de la diffusion de la Parole de DIEU par le Saint-Esprit. 

Tout est fait pour le salut des hommes et la gloire de Dieu.

[..] 8 Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. »
9 Après avoir dit cela, il s’éleva dans les airs pendant qu’ils le regardaient et une nuée le cacha à leurs yeux. 10 Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, deux hommes habillés de blanc leur apparurent 11 et dirent : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder le ciel? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l’avez vu aller au ciel. »

41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 personnes. 42 Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. 43 La crainte s’emparait de chacun et il se faisait beaucoup de prodiges et de signes miraculeux par l’intermédiaire des apôtres. 44 Tous ceux qui croyaient étaient ensemble et ils avaient tout en commun. 45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et ils en partageaient le produit entre tous, en fonction des besoins. 46 Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d’un commun accord au temple; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. 47 Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.

4 Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, ce qui porta le nombre des hommes à 5000 environ.

La Bible est remplie d’histoires où l’Eternel agit pour sa gloire et le salut des hommes.

C’est Dieu qui conduit, c’est Dieu qui guide, c’est Dieu qui agit ! Dieu appelle tout homme à se dépouiller de son orgueil pour revêtir l’humilité du Christ. Dieu connaît ce qu’il y a de meilleur pour nous et il connaît les profondeurs de nos cœurs.

Je vous propose ce matin deux exemples que vos connaissez sans doute qui parlent du cœur des hommes et du cœur de Dieu.

La première histoire se trouve dans le Nouveau Testament en Marc 10 :

  • Les disciples demandent à Jésus « Seigneur, nous voudrions être parmi les grands, et siéger à ta droite et à ta gauche »… et Jésus leur répond « Vous ne savez pas ce que vous demandez ! … …quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. »

 

Cette histoire nous montre l’état du cœur de l’homme et comment répond le cœur de Dieu.

Contactez/suivez-nous

La seconde histoire se trouve dans l’Ancien Testament, dans le livre des Juges au chapitre 7.

  • Les Madianites désirent écraser Israël et se mobilisèrent contre lui. Devant ce danger, Gédéon rassemble toutes les troupes d’Israël et se met à leur tête. Ils sont 32.000 alors que les Madianites sont plus de 100.000 !

 

Que dit Dieu à Gédéon ? “Vous êtes trop nombreux !” Et d’ajouter « Si vous êtes victorieux, vous allez en tirer orgueil à mes dépens » Dieu donne l’ordre de renvoyer tous les peureux. Au final, il reste 10.000 hommes.

Que dit Dieu à Gédéon ? “C’est encore trop”, et il fait un nouveau tri. Au final, il reste 300 hommes pour lutter contre les 100.000 hommes de Madian.

Et c’est avec ces 300 hommes que Dieu remporte la victoire.

Cette 2ème histoire nous montre aussi l’état du cœur de l’homme et comment répond le cœur de Dieu.

Revenons maintenant au texte des Actes que nous avons lu.

Comment l’Eglise a-t-elle grandi ? Comment l’Eglise a-t-elle “voulu grandir” !

En fait, elle n’a jamais voulu grandir. Cette question ne s’est pas posée, puisqu’elle n’existait pas. De plus, les Apôtres et les disciples ne percevaient pas que l’Eglise était en devenir, en gestation.

Leur priorité, c’est-à-dire, la priorité de Dieu, était ailleurs.

La priorité de Dieu était de sauver, c’était l’appel à la conversion, au changement de comportement.

Dans le livre des Actes, Luc donne des éléments précis de l’évolution, de la diffusion, de la Parole de DIEU. Les cœurs sont touchés par les témoignages des Apôtres. Les cœurs sont touchés par la Parole des Apôtres remplis du Saint-Esprit.

Ici, nous assistons à l’œuvre du Saint-Esprit, pas à l’œuvre des hommes.

Le projet de Dieu, qui est en cours de réalisation, est de faire connaître sa Parole, son pardon, et recevoir le don de la vie éternelle. Jésus ne disait-il pas « la vie éternelle c’est de te connaître toi le seul vrai Dieu. »

Dieu met donc son projet à exécution par l’intermédiaire des Apôtres remplis de son Esprit.

Avec l’Esprit de Dieu, la situation des hommes perdus change.

Le jour de la Pentecôte, le changement commence, la Parole qui vient de l’Esprit de Dieu, et que prononce Pierre, touche les cœurs.

  • Actes 2,41 dit « Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. »
  • Actes 2,47 dit « le Seigneur ajoutaitchaquejour à l’Église ceux qui étaient sauvés. »
  • Actes 4,4 dit «Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre des hommes s’éleva à environ cinq mille. ». En peu de temps l’Esprit de Dieu agit et transforme des vies.

Bien souvent, nous, nous disons que nous voulons voir l‘Eglise grandir.

Dans le livre des Actes des Apôtres, le verbe grandir (axano, en grec) est utilisé quatre fois dont trois fois au sujet de la Parole de Dieu.

Ce verbe est employé à des moments clef pour parler de la propagation de la Parole. Ici, force est de constater que ce n’est pas l’Eglise qui grandit mais la Parole dans les cœurs.

Ces trois passages montrent que quand la Parole grandit, le nombre des disciples augmentent, et ce, à Jérusalem (Actes 6v7), en Judée (Actes 12v24) et en Grèce (Actes 19v20).

Quel est le résultat produit par la Parole qui grandit dans les cœurs ?

Une des réponses nous est donnée au chapitre 4.

Pierre et Jean sont conduits devant les membres du Grand Conseil, le Sanhédrin, car ils désobéissent à leurs ordres et propagent l’enseignement de Jésus. Mais « Lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c’étaient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus. » (Actes 4v13)

Les membres du Sanhédrin pensaient pouvoir régler le problème facilement mais Pierre et Jean, renouvelés par l’Esprit de Dieu ont une assurance qu’aucun d’eux n’attendaient et cette assurance ne vient pas de leurs instruction, de leurs connaissances intellectuelles propres, le texte nous dit qu’ils étaient sans instruction. C’est le Saint-Esprit qui produit cette assurance et qui donne les paroles justes.

La Parole grandit, la Parole se fortifie, la Parole augmente par la volonté de Dieu.

Ce résultat est-il surprenant ? Jésus n’a-t-il pas dit à ses disciples « Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Actes 1v8)

Mais Jésus a aussi affirmé une chose importante « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » (Mt 24v14)

Les Actes nous disent que la Parole grandissait …

La Parole, la Bible a été traduite à ce jour en 674 langues. Elle est diffusée à travers le monde et a été vendue à plus de 4 milliards d’exemplaires.

Cependant, la diffusion de la Parole écrite doit aussi être diffusée dans les cœurs. Et c’est souvent là, que les résistances commencent. Le cœur humain est tortueux. Si la Parole de Dieu s’est répandue jusqu’aux extrémités de la terre, il convient aussi qu’elle se répande jusqu’aux extrémités de nos cœurs.

C’est lorsque cette Parole est implantée en profondeur en nous, que nous portons du fruit, que nous sommes des témoins, que nous sommes des lumières, des phares.

Au fil des siècles, la Parole s’est répandue, des églises sont apparues à travers le monde. Nous aussi sommes dans une église qui appartient à l’Eglise universelle, celle qui rassemble tous les véritables croyants de tous les temps. Après s’être répandue, les croyants se sont rassemblés au sein de diverses assemblées, et ce, de dénominations différentes. Mais qu’importe si la Parole de Dieu règne dans leurs cœurs.

Dans la première église, les croyants se réunissaient afin d’être édifiés. Ils étaient assidus et persévérants dans l’enseignement des Apôtres mais aussi dans la prière et la fraction du pain.

Tout chrétien a besoin d’être édifié, tout chrétien a besoin de prier, tout chrétien a besoin de lire la Parole et de la méditer.

Mais aussi, tout chrétien a besoin d’être en relation avec ses frères et ses sœurs de l’église.

Tout chrétien peut et doit se questionner et questionner les autres sur la compréhension des Ecritures, de la Parole.

C’est ensemble que nous pouvons grandir et accueillir ceux que le Seigneur envoie dans l’Eglise.

C’est l’amour qui est le lien invisible entre les chrétiens, qui crée l’unité des chrétiens. Nous ne pouvons professer la Parole avec nos bouches et ne pas la professer avec nos cœurs. Nos cœurs et nos bouches doivent être à l’unisson.

Nous savons bien que certaines personnes qui se disent chrétiennes n’ont pas des cœurs de chrétiens. Elles donnent l’illusion d’être chrétiennes par leur savoir, par leurs connaissances mais Dieu donne de la sagesse et du discernement à ses enfants bien aimés afin de les démasquer, de les débusquer.

Pour exemple, la théologie libérale nie la Résurrection du Christ ! Jésus dit «Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. » (Mt 7v17)

Quant à nous qui confessons notre foi du cœur et de la bouche, nous devons nous exhorter les uns les autres, nous porter les uns les autres, et parfois nous supporter les uns les autres.

Car, comme tout pécheur que nous demeurons jusqu’à notre dernier souffle, nous ne sommes pas parfaits mais nous marchons sur le chemin qui nous transforme à l’image de Dieu en Jésus-Christ.

Nous marchons sur le chemin de la sanctification, de la vérité et de l’amour.

Parfois Dieu nous fait prendre un chemin que nous ne souhaitons pas prendre. Il en a été ainsi pour Pierre.

  • Jésus a dit à Pierre « En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, il lui dit: Suis-moi. » (Jn 21v18-19) En effet, Pierre est mort crucifié à l’envers (selon la tradition).
  • Et comment ne pas parler de la famille Durand. Marie Durand, a été enfermée à la Tour de Constance à Aigues Mortes, à l’âge de 19 ans, car elle ne voulait pas abjurer sa foi protestante. Elle y est restée 38 ans, de 1730 à 1768. Elle est morte 8 ans après sa libération, elle avait 65 ans. Toute sa jeunesse, sa vie, a été offerte en sacrifice pour Christ, pour sa Parole, pour la vérité. Sa foi l’a maintenue près du Christ et elle exhortait ses sœurs enfermées avec elles qui étaient sur le point d’abjurer. Elle a gravé sur la margelle d’un puit : « RESISTER ».

 

Son père a été emprisonné pour sa foi de 1729 à 1743 et son frère pasteur, Pierre, est arrêté en 1732 et pendu. Voici une famille enracinée dans la foi, dans la Parole qui n’a pas fléchi devant le sacrifice.

  • Plus proche de nous, nous avons l’exemple de Dietrich Bonhoeffer, un pasteur en qui la Parole s’est enracinée profondément.

 

Après s’être opposé au nazisme, il a été emprisonné et exécuté le 9 avril 1945 au camp de concentration de Flossenbürg, en Bavière. Il avait 39 ans.

Le chrétien doit avoir la Parole de Dieu chevillée au corps. Il ne s’agit pas là d’une connaissance superficielle et intellectuelle de la Parole mais d’une relation personnelle avec Dieu, dans la prière et dans la Parole. Il ne suffit pas de lire et de dire ce qui est écrit dans la Parole. La Parole doit être inscrite dans nos cœurs.

Nous avons vu dans le texte des Actes des Apôtres combien la foi et la relation avec Dieu est importante, incontournable, indissociable de la propagation de l’Evangile.

C’est le Saint-Esprit envoyé par Jésus-Christ qui ancre la foi dans le chrétien. Le Saint-Esprit souffle la vie, la force, la sagesse, la foi, la conviction.

Le chrétien est comme une voile gonflée par le vent de l’Esprit et il se laisse conduire, porté, au gré de ce vent, de ce souffle de vie, et il se soumet pour la gloire de Dieu.

Nous avons aussi vu que Dieu connait le cœur de l’homme et qu’il ne laissera pas son orgueil prendre le dessus sur sa Parole.

Et nous avons vu les exemples de ces chrétiens soumis à Dieu qui n’ont pas regardé à leur propre intérêt, à leur propre vie, mais ont regardé à la Parole, à la Vérité, à la gloire de Dieu.

Dieu nous a tout donné, la vie et tous nos biens. Apprenons à lui confier nos vies et nos biens afin d’être libérés de l’intendance de ce monde et d’être libres pour servir Dieu en tous lieux et en tout temps.

Laissons sa Parole grandir en nous, laissons le agir en nous, ne résistons pas car il nous aime et veut le meilleur pour chacun d’entre nous.

En agissant de la sorte, Dieu agira et Dieu enverra des hommes et des femmes qui ont soif de la Parole de Dieu, qui ont soif de servir l’Eglise de Dieu, qui ont soif de participer comme des pierres vivantes à l’édification de l’Eglise vivante.

Dieu nous appelle à avoir du courage, de la hardiesse, de l’amour, de la constance, de la consistance aussi, sans oublier une conviction profonde.

Désirons-nous relever le défi que Dieu nous offre ?

Désirons-nous le servir pour sa gloire et sa seule gloire ?

Avec la crise sanitaire et toutes les informations qui viennent de droite et de gauche, de devant et de derrière, quelqu’un disait « éteignez vos télés et allumez vos cerveaux ».

Pour paraphraser, nous pourrions dire « éteignez vos pensées futiles et allumez vos cœurs avec la lumière de la Parole de Dieu. »

Oui, maintenez vos cœurs à la lumière de la Parole…

Que Dieu aide chacun d’entre nous à demeurer fidèle et vivant car la Parole de Dieu est une Parole vivante, une lumière qui éclaire nos cœurs et les sonde.

Et comme le disait avec beaucoup de profondeur le psalmiste « ta Parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier. »

Laissons l’Esprit de Dieu agir en nous, laissons la Parole de Dieu grandir en nous, et Dieu agira pour notre petite Eglise, il enverra ceux qui sont appelés selon sa volonté.

A Dieu soit toute la gloire.

Amen.

Partager l'article

Partager sur email
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur skype
Partager sur pocket
Partager sur print
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en interligne
Afficher tous les commentaires